On peut vraiment affirmer que la téléphonie rose est un univers qui ne connait pas vraiment la crise. Le telephone rose traverse les sillages du temps, et même s’il reste assez discret au point de s’effacer face aux sites de webcams sur internet et autres systèmes coquins liés au web, il reste toujours présent dans notre société et remporte toujours un franc succès auprès des Français qui restent très friands des conversations avec de vraies femmes !

On peut dire que ce concept coquin traverse les âges et surtout les générations. Il a intrigué, et a remporté un fort succès dans les années 70, avant l’arrivée massive du minitel par exemple.

Le succès de la messagerie rose inspire même un film

C’est exactement en 1975 que le telephone rose devient le sujet principal d’un film français réalisé par Édouard Molinaro.
Tout simplement appellé « Le Téléphone rose », le telephone rose le film raconte l’histoire d’une entreprise, du nom de Castejac, qui se retrouve en difficultés financières et va, au travers de son dirigeant Benoît Castejac (joué par Pierre Mondy), négocier sur Paris un rachat auprès de Mr Morrison, le représentant du groupe américain Fielding.
Ce représentant charge alors son directeur des relations publiques, Levêgue, de fournir une call-girl du prénom de Christine (joué par Mireille Darc) au PDG toulousain afin de rendre plus agréable son séjour et plus facile la négociation…mais tout va vite virer à l’amour et aux relations compliquées…qui vont le pousser à tout faire pour la revoir, y compris l’appeler sur son téléphone rose.

Le téléphone rose à toutes les sauces

A cette époque le téléphone rose est encore mal perçu, mais il va très vite faire son apparition dans de nombreux films et chansons à partir des années 80 jusqu’à ce jour dans de nombreux films sur le telephone rose streaming vf
On va par exemple le retrouver en 1985 en thématique d’une chanson des Village People dans le titre Sex over the phone, ou encore en 1991 dans le clip de la chanson Sweet Emotion d’Aerosmith. Le groupe met alors en scène une conversation de téléphone rose pour laquelle la fin du clip révèle que l’hôtesse ne correspond pas à l’image jeune et sexy que le personnage s’en faisait dans ses rêves.

On retrouvera ensuite de très nombreux autres films traitant du sujet comme le film américain Short Cuts de Robert Altman en 1993, où Jennifer Jason Leigh gagne sa vie à travers le téléphone rose en excitant ses clients du telephone rose en leur lisant divers mini-scénarios.

Un nouveau remake du téléphone rose proposé par Alliance Vivafilm en 2012

Sorti en septembre 2012 au cinéma sous le titre For A Good Time, Call… Find Your Calling réalisé par Jamie Travis avec Ari Graynor, Lauren Anne Miller et Justin Long, le film surf sur la mode de ces hôtesses de ces telephone rose indépendantes et libres de prendre les appels de chez elles,quand bon leur semble.
Bien que le scénario soit un peu différent de la version française de 1975 dont nous parlions, l’univers reste le même car, comme nous pouvons le constater sur le téléphone rose bande annonce, il met en scène Lauren et Katie, deux nanas extravagantes qui emménagent ensemble après avoir vécu des épreuves difficiles chacune de leur côté.

La suite devient logique puisque, lorsque Lauren apprend ce que Katie fait pour gagner sa vie au moyen de son téléphone, les deux amies se lancent dans une affaire peu conventionnelle en montant leur entreprise de telephone rose

Cet univers à toujours inspiré les cinéastes et remporte toujours un franc succès auprès des coquins qui préfèrent entendre et fantasmer sur une voix réelle qui leur répond, plutôt que de tapoter sur un clavier dans un tchat où ils ne sont pas certains d’avoir réellement une vraie coquine à l’autre bout !