Une affaire a cependant fait grand bruit dans l’univers des messageries roses en Belgique, au travers des poursuites engagées contre Bessel Kok et Benoît Remiche, les anciens patrons de Belgacom.

Mais tout rentre dans l’ordre ces dernières années, avec un nombre de plaintes concernant les 077 qui étaient mis en cause à l’époque, qui a fortement baissé.

Deux raisons principales sont à l’origine de ce rééquilibre dans l’univers du tel rose Belgique : d’une part l’instauration d’une restriction d’appel gratuite vers ce genre de numéros, qui a permis à des milliers de parents de prendre des mesures préventives pour éviter les factures douloureuses, et d’autre part, le «trafic rose» qui s’est déplacé à travers d’autres biais comme les numéros en 0903.